Randonnée vers la chapelle de Jouffe

Après la longue période de confinement, nous avons besoin de prendre l’air, d’arpenter de nouveau les espaces ouverts en garrigue et de nous sentir en liberté ! Le printemps se prête parfaitement pour reprendre les marches et randonnées. Et pour le plaisir de nos yeux,  la garrigue est en fleurs en ce mois de mai.

 

Une ascension qui vaut le coup !

La randonnée prend son point de départ dans le village de Montmirat (entre Sommières et Lédignan, sur la route départementale 6110). Nous garons la voiture à côté de la mairie et marchons en direction du pont de Prades.  Comme partout dans le département du Gard et en Pays de Sommières, les chemins de randonnée sont répertoriés sur un cartoguide* et les flèches directionnelles permettent de suivre en toute sécurité. En cette fin d’après-midi, une chaleur presque estivale nous accompagne tout le long du sentier. Le plus dur est à faire en début, puisque le chemin monte rapidement et nos mollets nous le font bien sentir :-).  260 m de dénivelé positif à monter sur les 2 premiers kilomètres, c’est pas mal ! En revanche, une fois arrivé à l’endroit appelé Canserau (alt 238m) le chemin devient facile, et nous avons le temps d’observer et de photographier les paysages et les fleurs.

Nous continuons notre route, en grande partie sur de larges chemins (DFCI) et très ensolleillée. Il y a juste une petite portion de sentier qui est un peu plus difficile, une sorte d’éboulis de pierre, mais ce n’est pas très long. Et puis nous avons le temps pour marcher à notre rythme et profitons pleinement de cet environnement calme, serein, fleuri et odorant, un vrai plaisir des sens.

En route, nous passons devant un petit cairn, c’est assez curieux de trouver ça ici, plus loin devant une mare (presque à sec en cette période), dans laquelle les animaux viennent s’abreuver. Les sangliers sont certainement très nombreux ici, comme laisse supposer un grand nombre de postes installés pour les chasseurs.

Des ruines qui témoignent d’une longue présence humaine

Après la crête de Mabousquet, le chemin descend tranquillement. Nous faisons halte pour découvrir les ruines de la chapelle de Jouffe,  le plus ancien sanctuaire de la Vierge dans la Gard. Un endroit qui invite à la méditation et à la contemplation. Nous ne l’avons pas prévu, mais à cette halte on pourrait très bien prévoir de pique-niquer ou de prendre un goûter (nous y penserons la prochaine fois).

Après être passés devant les ruines d’une bergerie, envahie par les ronces, nous longeons le Castellas, l’ancienne demeure des seigneurs de Montmirat. Un peu plus bas encore, quelques maisons d’habitations plus modernes jouissent d’une vue imprenable sur la vallée de la Courme et d’une tranquillité absolue !

Nous ne sommes plus qu’à 200 m du village. Avant de repartir après cette belle balade, si vous avez le temps, faites un tour dans le centre du village, il vous dévoile quelques endroits charmants.

Distance : 8,6 km, durée : 2h10, dénivelé positif : 260 m. Niveau: moyen
Prévoir de bonnes chaussures de marche, un chapeau et de l’eau.
Nous aimons beaucoup cette randonnée, mais je ne la conseille pas pour des enfants en-dessous de 10 ans (je pense que le début est un peu difficile pour eux, à moins qu’ils ne soient habitués à marcher très régulièrement).
* Cartoguide en vente à l’Office de Tourisme  5€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *